Image by Alexander Rotker

La reconnaissance des droits de la nature

"Nous devons considéré le plus rapidement possible les droits de la Nature dans nos systèmes juridiques.

Cela suppose un changement de paradigme car l’on évoluerait alors vers une société biocentrique, c’est-à-dire un système reconnaissant une valeur intrinsèque à tous les êtres vivants et où l’humain appartient avant tout à la communauté des êtres vivants et ce, de manière équivalente aux autres membres, car partageant entre eux une interdépendance. Ce principe d’octroi de droits à la Nature se base sur la théorie que les entités ont une valeur par leur existence, plutôt que pour la valeur qu’elle produise pour la société humaine."

C’est pourquoi nous devons défendre les droits de la Nature, au nom de la valeur intrinsèque des écosystèmes, de notre interdépendance avec la communauté des êtres vivants et donc, de notre survie sur cette planète.